Calendrier de l'avent du domaine public - 2014/2015

Qui s’élèvera dans le domaine public en 2018 ?
Chaque jour de décembre, découvrons le nom d’un auteur dont les œuvres entreront dans le domaine public le 1er janvier 2018.

À propos
↧↧

Accueil > Entrants 2018 > Kurt Lewin

Kurt Lewin

par LUSOJO
  • jeudi 21 décembre 2017
  • /
  • Dans le DP en 2018

En 1944, Kurt Lewin ouvre une voie vers la compréhension du développement du nazisme en introduisant un nouveau concept : la “dynamique de groupe” où le collectif créer sa propre force psychologique sur ses participants. Scientifique humaniste, Lewin ne cessera de défendre la liberté, la tolérance et la démocratie grâce à ses travaux sur la psychologie de groupe notamment sur la question du travail.

Biographie

Kurt Lewin (1890-1947) est un psychologue américain d’origine allemande spécialisé dans la psychologie sociale et le comportementalisme. Ses travaux ont notamment porté sur la notion de leadership et sur le concept de « dynamique de groupe », majeur dans le champs de la psychologie du travail. Il est aussi connu pour être un des premiers à considérer la psychologie comme une « science dure ».
Esprit scientifique et humaniste, la montée du nazisme dans son pays natal (la Pologne) a marqué son oeuvre, et il a consacré toute sa vie à la défense des valeurs de tolérance et de liberté notamment au travers de ses travaux promouvant la démocratie à l’intérieur des groupes humains.

Il est né le 9 septembre 1890 à Mogilno (Pologne), dans une famille de commerçants. À 19 ans, il s’inscrit en médecine à l’université de Fribourg-en-Brisgau puis s’oriente vers des études de biologie à l’université de Munich. Il obtient en 1916 un doctorat à l’université Humboldt à Berlin.

En 1914, il se porte volontaire pour aller se battre au front lors de la Première Guerre mondiale. A la suite de cette expérience, il rédige en 1917 son premier ouvrage de psychologie. Il se base sur son expérience des tranchées pour démontrer que la perception d’un paysage donné diffère selon que le sujet est un soldat (pour lequel l’ennemi peut surgir à n’importe quel moment) ou un simple promeneur. Il en conclut que la perception de l’environnement dépend fortement des motivations, des attentes et des caractéristiques de l’individu.

En 1933, face à la montée en force du national-socialisme en Allemagne et à l’arrivée d’Hitler au pouvoir, Kurt Lewin s’exile aux États-Unis. Il y obtiendra la nationalité américaine en 1940. Cette fuite, en lien avec ses origines juives, est le point de départ de l’intérêt que Kurt Lewin porte à la psychologie sociale. En effet, il s’intéresse désormais davantage à l’interaction au sein d’un groupe (psychosociologie) qu’à l’homme et son environnement (comportementalisme). C’est de ces travaux qu’émerge notamment la théorie de la dynamique de groupe qui analyse l’engagement et le comportement des individus au sein d’un groupe.

Il sera sollicité par des hommes d’Etat afin d’aider les pouvoirs publics à lutter contre les préjugés raciaux et religieux.

Il meurt en 1947 alors qu’il s’apprête à fonder à Jérusalem un centre de recherche sur la réadaptation. Il lègue à ceux qui l’ont connu le témoignage d’une passion scientifique et didactique et d’une volonté réformatrice, portés par un désir de paix.

Vive le travail de groupe !

Le travail de groupe est aujourd’hui développé sous toutes ses formes, des bancs de l’école à l’entreprise jusqu’au organisations associatives, nous travaillons en groupes. Lewin a amplement contribué à comprendre les dynamiques de groupe, et les systèmes d’interdépendance qui y sont liés. Lewin de part ses recherche observées qu’au sein d’un groupe les forces tendent à s’équilibrer et c’est surtout le sentiment d’appartenance, de solidarité et la discussion par les échanges qui vont permettre au groupe d’atteindre ses objectif et de devenir pérenne.

Vive la discussion interactive !

Les recherches de Kurt Lewin mettent à la lumière du jour l’efficacité des ateliers collaboratifs : Notamment dans ce que nous pourrions appeler “l’expérience des ménagères”.

Pendant la seconde guerre mondiale, aux Etats-Unis d’Amérique, les autorités lancent une campagne de communication visant les “ménagères” afin de les inviter à ne cuisiner les viandes bovines exclusivement pour les soldat, et ne réserver à leurs familles que les abats. Mais ces annonces et publicités n’ont aucune impacte sur ces dernières qui préfèrent garder leurs habitudes gastronomiques. Lewin et d’autres chercheurs sont alors sollicités afin de résoudre cette situation et de trouver comment impliquer les ménagères dans ce nouveau devoirs national. Lewin et son équipe vont donc proposer un format interactif intégrant la discussion pour comparer avec le simple statut de spectateur que l’on retrouve par exemple en conférence ou face à une campagne de communication.

Via cette expérience ils vont découvrir que le facteur clé de la motivation dans un groupe pour l’appropriation c’est la discussion.

La discussion est étroitement liée à l’implication et surtout elle impacte la faculté d’appropriation et de la volonté de changement. En prime, grâce à la discussion au sein d’atelier interactifs, il est possible de voir réduire de façon notoire les aprioris individuels pour laisser place à la volonté du groupe. Il en résulte que la motivation issue d’une écoute passive est moins significative que l’implication issue d’une discussion interactive.

Ce qui s’élève dans le domaine public

  • Kurt Lewin, A dynamic theory of personality, 1935.
  • Kurt Lewin, Principles of topological psychology, 1936.
  • Kurt Lewin, Resolving social conflicts, 1948.
  • Kurt Lewin, Frontiers in Group Dynamics, 1946.
  • Kurt Lewin, Psychological Problems in Jewish Education, 1946.

Sources et liens

  • Article de la revue Sciences Humaines :
  • Articlede l’encyclopédie universalis :
  • Article de la revue Les Echos sur Kurt Lewin et la théorie de groupe :

Bonus

On lui doit la citation « Rien n’est plus pratique qu’une bonne théorie. »


JPEG - 3.5 ko
Retour en haut