Calendrier de l'avent du domaine public - 2014/2015

Qui s’élèvera dans le domaine public en 2018 ?
Chaque jour de décembre, découvrons le nom d’un auteur dont les œuvres entreront dans le domaine public le 1er janvier 2018.

À propos
↧↧

Accueil > Entrants 2018 > Rosa Smith Eigenmann

Rosa Smith Eigenmann

  • mardi 19 décembre 2017
  • /
  • Dans le DP en 2018

Née le 7 octobre 1858 à Monmouth aux États-Unis (Illinois), Rosa Smith Eigenmann est l’une des premières ichtyologistes (spécialiste de l’étude anatomique des poissons).
Elle arrive en Californie à l’âge de 9 ans avec sa famille, où elle développe son intérêt pour l’histoire naturelle locale. A l’âge adulte, elle intègre en amateur la Société d’histoire naturelle de San Diego et devient, à 21 ans, la première femme membre à part entière de cette société. Sa fonction consiste alors collecter, observer et identifier les espèces locales. Elle se distingue très vite grâce à la découverte d’une nouvelle espèce de poisson, le “blind goby”(othonops eos), dans une grotte de la péninsule de Point Loma. L’étude de cette espèce donne lieu la même année à sa première publication, Typhologobius californiensis

Suite à cela, Rosa Smith rencontre l’ichtyologiste David Starr Jordan qui, impressionné, l’invite d’abord à un tour européen d’étude de l’histoire naturelle, puis à étudier avec lui à l’Université d’Indiana. Elle y séjourne deux ans, durant lesquels elle fait la rencontre de Carl H. Eigenmann, étudiant allemand alors doctorant en Ichtyologie, avant de devoir rentrer en Californie pour aider un parent malade.

De retour chez elle, Rosa Smith commence à publier ses travaux et descriptions de différentes espèces de “blind goby” et d’autres poissons endémiques, tout en continuant de correspondre avec Carl Eigenmann. En 1887, l’année de leur mariage, elle avait publié près de vingt travaux et le Musée d’Histoire naturelle de la Smithsonian Institution lui avait demandé de leur préparer une collection d’embiotocidae (famille de poissons) de la zone de San Diego.

Les époux Eigenmann s’installent à San Diego en 1888 et assument chacun le poste de conservateur de l’Académie des sciences de San Francisco avant de de séjourner à Harvard pour étudier les collections de poissons de Louis Agassiz. Carl obtient son doctorat en 1889 et devient, à partir de 1891, professeur de zoologie à l’Université d’Indiana.

Tandis que Carl se voit financer de nombreuses expéditions, Rosa, elle, continue d’assister son époux dans ses travaux, mais endosse de plus en plus la charge d’éducation de leurs cinq enfants, dont une en situation de handicap et un autre aliéné suite à son service dans l’armée en 1918. Invitée d’une conférence au Musée d’Histoire Naturelle de la Smithsonian Institution en 1895, elle produit un discours intitulé Les Femmes en science (Women in science) au cours duquel elle insiste pour que les travaux des femmes scientifiques soient jugés sur les mêmes critères que ceux de leurs homologues masculins et non pas comme “du bon travail, pour un travail fait par une femme”.

Rosa Smith Eigenmann met un terme brutal à sa carrière lors de la mort son mari en 1927, après avoir co-signé près d’une quinzaine d’articles et décrit 150 espèces de poissons après leur mariage et durant leur collaboration.

Après une suite d’opération difficiles de l’oeil, Rosa Smith Eigenmann meurt d’une myocardite chronique à San Diego le 12 janvier 1947.
.
Malgré toutes les reconnaissances scientifiques qu’elle a pu avoir de son vivant, celles-ci restent confinées aux sphères de spécialistes. En effet, elle reste désespérément absente de l’encyclopédie Universalis ou de la Britannica et n’est mentionnée qu’une seule fois dans la page Wikipédia de son collègue et époux.

Oeuvres qui entrent dans le domaine public

  • “Description of a scaly Blemmy found in algae lined tide pools, Pacific ocean”, San Diego Co., CA March 6, 1880
  • “On the Occurrence of a Species of Cremnobates” at San Diego, CA “Notes of a Collections of fishes from Johnson Island, Including Descriptions of Five New Species” publié dans Proceedings of the US National Museum en 1883
  • Les autres documents qui entrent dans le domaine public sont l’ensemble de sa correspondance entre 1880 et 1927 et d’autres objets de mémoire dont un carton d’invitation à l’université de l’Indiana (Invitation to UI Commencement) ; ceux-ci sont conservés aux archives des universités de l’Indiana et de Californie, ainsi qu’aux archives de la Smithsonian Institution.

C’est permis

L’édition libre de l’ensemble de ses travaux scientifiques en respectant le droit moral de Rosa Smith Eigenmann

L’accès et la réutilisation, dans un cadre industriel, commercial ou scientifique, des connaissances issues de ses travaux

De décorer son bureau professionnel avec les croquis de Rosa Smith Eigenmann

Sources


JPEG - 3.5 ko
Retour en haut