Calendrier de l'avent du domaine public - 2014/2015

Qui s’élèvera dans le domaine public en 2018 ?
Chaque jour de décembre, découvrons le nom d’un auteur dont les œuvres entreront dans le domaine public le 1er janvier 2018.

À propos
↧↧

Accueil > Entrants 2018 > Victor Serge

Victor Serge

  • samedi 9 décembre 2017
  • /
  • Dans le DP en 2018

Victor Serge est une figure emblématique de l’extrême-gauche du 20ème siècle. Né en Belgique à la fin du 19ème siècle, il fréquente très tôt le milieu anarchiste belge avant de rejoindre le mouvement anarchiste parisien. Il a contribué à différentes revues libertaires ce qui a contribué à forger sa conscience politique et prendre progressivement ses distances avec l’anarcho-syndicalisme.
Après quelques déboires avec la police française et une opération case-prison pour avoir refuser de dénoncer des membres de la bande à Bonnot, Victor Serge sent le frémissement qui commence à agiter la Russie tsariste et profite de cet épisode pour aller mesurer sa théorie politique sur le terrain. Ce voyage vers Petrograd est l’occasion pour l’anarchiste de se confronter aux idées communistes et au marxisme. Ce voyage le transforme. Cette évolution est telle que V.Serge rejoint le parti communiste russe et participe notamment au congrès de l’International Communiste en 1920 et 1921. A ce moment, la Révolution Russe est fragilisée et attaquée par les armées blanches soutenues par les puissances occidentales. La conquête du pouvoir est précaire et des luttes intestines commencent à effriter l’héritage de 1917. L’opposition politique entre les anarchistes et les communistes est de plus en plus forte jusqu’à atteindre un point de quasi non retour avec l’insurrection des marins de Cronstadt, majoritairement anarchistes, et matée dans le sang par les Bolcheviks. Les origines anarchistes de Victor Serge le force à se prononcer contre les excès de cette répression. La mort de Lénine en 1924 laisse la place aux bureaucrates et au stalinisme. Ce tournant introduit un processus de purges qui va contraindre à l’exil des personnalités importantes du parti Bolchevik dont Léon Trotski que Victor Serge n’hésitera pas à soutenir et rejoindre pour fonder l’Opposition de gauche. A ce même moment, le révolutionnaire, marqué par le stalinisme et sa violence, prend la plume pour témoigner et raconter la répression stalinienne notamment dans son livre S’il est minuit dans le siècle. Son expérience militante et sa complicité politique avec Trotski l’ont amené à écrire également sur le fondateur de la 4ème Internationale. Il lui consacre également un livre intitulé Vie et mort de Léon Trotski à qui il doit sa liberté après 3 ans de déportation dans l’Oural. En 1936, la guerre d’Espagne éclate ainsi que la conception politique partagée jusque-là par Troski et Serge. Ce dernier n’est pas d’accord avec la position considérée trop sectariste de Trotski à l’égard des révolutionnaires espagnoles et refuse de rejoindre les rangs de la Quatrième Internationale. Comme beaucoup d’opposants à Staline, Victore Serge est contraint à l’exil au Mexique où il finit sa vie dans l’indigence.
En plus du témoignage de ce qu’est le stalinisme, Victor Serge a laissé derrière lui une œuvre majeure pour le courant révolutionnaire internationaliste. Son entrée dans le domaine public en 2018 est en phase avec le contexte politique actuel. En effet, dans son ouvrage Ce que tout révolutionnaire doit savoir, Victor Serge aborde la question de la surveillance et des servies secrets. A notre époque marquée par l’introduction d’un certain nombre de règles de l’état d’urgence dans le droit commun, il peut être bénéfique de lire ou relire cet ouvrage.

Quelques livres de Victor Serge

  • S’il est minuit dans le siècle,
  • Mémoires d’un révolutionnaire,
  • L’affaire Toulaev
  • Naissance de notre force
  • L’An I de la révolution russe

JPEG - 3.5 ko
Retour en haut