Calendrier de l'avent du domaine public - 2014/2015

Qui s’élèvera dans le domaine public en 2017 ?
Chaque jour de décembre, découvrons le nom d’un auteur dont les œuvres entreront dans le domaine public le 1er janvier 2017.

À propos
↧↧

Accueil > Entrants 2015 > Antoine de Saint-Exupéry

Antoine de Saint-Exupéry

  • mercredi 24 décembre 2014
  • /
  • Dans le DP en 2015

Enfin !? Nous pourrons donc dessiner un mouton ce 1er janvier 2015 ? Antoine de Saint-Exupéry est mort en 1944. L’année 2015, le verrait donc s’élever dans le domaine public ? Oui partout.... Sauf en France puisqu’ il a été déclaré « mort pour la France ». Finalement, ce ne sera pas encore pour cette année mais seulement pour …2032.
Ainsi alors que le Canada et le Japon ont élevé Saint-Exupéry dans le domaine public depuis 1995 (50 ans après sa mort), il va falloir attendre encore 18 ans chez nous.
Cela n’a pas empêché la multiplication de nombreux produits dérivés mais sous le contrôle très strict des ayants-droit.

L’auteur de cet ouvrage populaire qu’est Le Petit Prince écrit en 1943, est aussi poète, aviateur, pilote de guerre et reporter français. Né en 1900 à Lyon, son œuvre s’inscrit dans sa vie de pilote aéropostal et raconte ses voyages. Ses œuvres principales sont : Courrier sud en 1929, Vol de nuit en 1931, Terre des hommes en 1939, Lettre à un otage en 1940, Pilote de guerre en 1942.

Il reçoit plusieurs prix dont le prix Femina, le Grand prix du roman de l’Académie française et le National Book Award.


Une image fixe de Saint-Exupéry au cours d’une excursion en bateau sur un lac près de Montréal, au Canada, filmé en mai 1942. L’image a été extraite d’une seule trame d’un film tourné lors d’une rencontre avec son éditeur canadien.

Lorsque la seconde guerre Mondiale éclate, Saint-Exupéry est relégué : victime de plusieurs incidents qui le font mettre en réserve étant donné son âge, son état de santé fragile, ses différents accidents dans les années 30. Il part alors à New York pour défendre l’entrée en guerre des États-Unis. À force de pugnacité, c’est finalement en 1943 qu’il intègre une compagnie de combat qui le met dans le secret du débarquement. Mais le 31 juillet 1944, alors qu’il est en mission de repérage sur les côtes françaises de Provence, il disparaît en mer. Aucune recherche n’est, à ce moment là, possible pour le retrouver.

Le mystère de sa mort contribue aussi au mythe qui entoure cet auteur. La découverte de son avion en mai 2000, par un plongeur professionnel là même où deux ans auparavant un pêcheur avait fait remonter dans ses filets une gourmette en argent, n’a pas à ce jour permis d’en savoir beaucoup plus. L’inscription qu’elle porte, « Antoine de Saint-Exupéry (Consuelo)-C/o Reynal and Hitchcock Inc.-386 4th Ave N.Y. City-USA », fait référence à son épouse (Consuelo) et à l’adresse son éditeur new-yorkais qui a publié Le Petit Prince .

Nous nous permettons de partager avec vous ce court extrait, dans lequel le Petit Prince essaie de faire comprendre au businessman qu’il est absurde de posséder les étoiles. Pour le Petit Prince, « posséder », c’est être utile à ce que l’on possède. Si le businessman, propriétaire des étoiles, ne fait que les compter et les gérer, le Petit Prince, qui possède sa rose, lui prodigue des soins et lui offre sa protection... Ce n’est pas sans nous rappeler ce que nous défendons à travers les Communs de la connaissance.

— Le Petit Prince : Et que fais-tu de ces étoiles ?
— Le businessman : Ce que j’en fais ?
— Oui.
— Rien. Je les possède.
— Tu possèdes les étoiles ?
— Oui.
— Mais j’ai déjà vu un roi qui…
— Les rois ne possèdent pas. Ils règnent sur. C’est très différent.
— Et à quoi cela te sert-il de posséder les étoiles ?
— Ça me sert à être riche.
— Et à quoi cela te sert-il d’être riche ?
— À acheter d’autres étoiles, si quelqu’un en trouve.
Celui-là, se dit en lui-même le petit prince, il raisonne un peu comme mon ivrogne. Cependant il posa encore des questions :
— Comment peut-on posséder les étoiles ?
— À qui sont-elles ? riposta, grincheux, le businessman.
— Je ne sais pas. À personne.
— Alors elles sont à moi, car j’y ai pensé le premier.
— Ça suffit ?
— Bien sûr. Quand tu trouves un diamant qui n’est à personne, il est à toi. Quand tu trouves une île qui n’est à personne, elle est à toi. Quand tu as une idée le premier, tu la fais breveter : elle est à toi. Et moi je possède les étoiles, puisque jamais personne avant moi n’a songé à les posséder.
— Ça c’est vrai, dit le petit prince. Et qu’en fais-tu ?
— Je les gère. Je les compte et je les recompte, dit le businessman. C’est difficile. Mais je suis un homme sérieux !
Le petit prince n’était pas satisfait encore.
— Moi, si je possède un foulard, je puis le mettre autour de mon cou et l’emporter. Moi, si je possède une fleur, je puis cueillir ma fleur et l’emporter. Mais tu ne peux pas cueillir les étoiles !
— Non, mais je puis les placer en banque.
— Qu’est-ce que ça veut dire ?
— Ça veut dire que j’écris sur un petit papier le nombre de mes étoiles. Et puis j’enferme à clef ce papier-là dans un tiroir.
— Et c’est tout ?
— Ça suffit !
C’est amusant, pensa le petit prince. C’est assez poétique. Mais ce n’est pas très sérieux.


Article Wikipédia : Article Wikipédia dédié à Saint Exupéry


Domaine public

Si Antoine De Saint-Exupéry entrera sous toute vraisemblance dans le domaine public en 2032 en France, ses personnages resteront eux sous licence. En effet, chacun des personnages du Petit Prince, a été protégé individuellement comme une marque déposée. Ainsi, seul l’ouvrage dans son ensemble y entrera, ce qui permettra seulement qu’il puisse être édité librement.
Il existe une suite au Petit Prince, El regreso del joven principe, écrite par Alejandro Roemmers, mais celle-ci n’est disponible qu’en Argentine, les ayants droits refusant toute publication française tant que l’œuvre originale n’est pas dans le domaine public. À lire : Rendons Le Petit Prince et le Boléro de Ravel au domaine public ! par Calimaq.


C'est permis !

La seule chose que l’on puisse attendre pour 2015, ce sont des manifestations autour du 70e anniversaire de la mort de Saint-Exupéry : des publication d’éditions collector chez Gallimard, des conférences, des spectacles en France, aux États-Unis, ailleurs en Europe, des expositions, dont l’une à partir de janvier 2014 à la Morgan Library de New York, qui conserve manuscrit et dessins originaux du Petit Prince. L’exposition doit venir à Paris l’année suivante.


JPEG - 3.5 ko
Retour en haut